Histoire de Bretagne : Nouveaux talents prometteurs.

C’est bien connu que pour avoir du « talent » dans les médias conventionnels il vaut mieux avoir eu des parents qui « étaient nés avant ».
Ça c’était peut-être avant car aujourd’hui la multiplication des moyens de diffusion par internet s’ils permettent le pire le plus souvent, ils donnent parfois la possibilité d’offrir le meilleur de temps à autres et de bousculer quelques hiérarchies bien établies.
Le talent dont nous voulons parler ici est celui de Nicolas Graignic. Rien ne laissait penser que Nicolas jeune artisan d’Inguiniel (56) travaillant avec son père dans le secteur du Bâtiment allait nous donner une leçon dans tous les sens du terme avec une simple caméra vidéo et une connexion sur le web.
Avant de parler des sujets présentés par Nicolas, j’aimerais situer le genre en citant un expert du genre bien connu sur le web. Il s’agit de Bruce Benaram célèbre pour ses vidéos scientifiques qui traitent des découvertes depuis la haute antiquité jusqu’à notre ère moderne comme la relativité et la mécanique quantique.
L’une des plus insolite est à mon avis, celle expliquant comment Eratosthène (276-194 av JC) d’après les pas d’un chameau marchant de Syène (Assouan) à Alexandrie et un bâton vertical planté à Alexandrie calcula la circonférence de la terre avec une erreur de 1% par rapport à celle déterminée avec nos moyens modernes.
Nicolas n’aura pas consacré sa première vidéo d’histoire à l’époque d’Eratosthène mais à celle de la guerre des Vénètes contre les armées de César en 56 Av. JC . Istoerioù Breizh - Les Vénètes contre César- https://www.youtube.com/watch?v=1McNbYCgV1I
Il s’agit d’un épisode plus Armoricain que Breton pour cet excellent premier coup d’essai mais le second nous fait faire un voyage dans le temps en nous propulsant en Duché de Bretagne au temps du Duc Arthur 1er (1187-1203) avec pour toile de fond, l’assassinat du jeune duc de Bretagne par Jean Sans Terre.
Nicolas avoue que dans ce second numéro, « je l'ai fait un peu trop speed, je compte bien améliorer ce point-là pour être au top. Il faut savoir que je n'ai aucune formation de montage vidéo ou de tournage de quelque sorte que ce soit. Je suis passionné de cinéma mais je découvre tout au fur et à mesure.»
Istoerioù Breizh -Arthur Ier le Duc assassiné- https://www.youtube.com/watch?v=s22LIe24HPg
Si effectivement, il suit des leçons de Bruce Benaram, le maître du « e-penser » https://www.youtube.com/user/epenser1,
il nous explique que pour le format court, il s’est plutôt inspiré de Cyrus North.
https://www.youtube.com/watch?v=5q3pRZSsHr8.
C'est dit-il « de la philo et il arrive à rendre ça super intéressant dans un format court, je trouve ça génial.».
Plutôt que réinventer l’eau chaude, c’est en effet plus intelligent de s’inspirer de ce qui marche mais est-ce bien suffisant ? Il faut aussi des moyens matériels d’où la question :
« Pourrais-tu nous dire quelques mots sur tes moyens techniques car nous supposons qu’il faut bien disposer d’un petit studio à minima ? Il faut un décor, quelqu’un pour tenir la caméra ! Le texte, tu le débites de mémoire ? Si c’est le cas c’est costaud mais sinon il te faut un écran qui fasse office de prompteur ! On a remarqué que tu as de bonnes documentations en cartes et images diverses apparaissant dans les vidéos, tout c’est assez pro pour quelqu’un qui bidouille en amateur dans son garage ».
Réponse de Nicolas :
« Non je suis tout seul de A à Z ! La caméra est sur un trépied, j'achète des livres ou je pioche dans ceux, nombreux que j'ai pour les informations puis j'écris mon texte. Et effectivement je l'apprends, m'arrêtant de temps à autre pour lire les passages, mais je n'ai pas de prompteur ou quelque chose de la sorte. Pour les images pendant le montage, je cherche sur internet. C'est quasiment ce qui prends le plus de temps, après l'étude du sujet bien entendu. Et ensuite je mets les annotations, et la musique. J'ai donc acheté une caméra, un logiciel de montage et un micro Lavoisier pour que le rendu du son soit correct. Là, je vais voir pour acheter des projecteurs pour la luminosité, ça ne peut que rendre mieux. Du coup c'est vrai que ça me prend plus de temps que prévu, surtout que les gens sont contents et en redemandent, donc c'est aussi pour ça que je mets entre parenthèses d’autres projets qui me tiennent aussi à cœur en matière politique bretonne particulièrement dans notre Bro Pourlet. »
Quoi ajouter ? sinon visionner, faire connaître et pour conclure ce petit mot d’un internaute qui se reconnaîtra:
« Très bonne initiative qui mérite des encouragements et qui pose une question lourde de sens en Bretagne: Pourquoi ce travail n’a t-il pas été fait auparavant par un des très nombreux intellos (érudits ?) bretons payés par l’état français ? La réponse réside dans la question. Il faut un jeune gars du bâtiment pour s’atteler bénévolement à la tâche que d’autres grassement payés éludent pour rester dans les bonnes grâces de leur maître.
Comme quoi il ne faut pas totalement désespérer de l’humanité, il faut juste remettre les gens à leur vraie place et les caniches à la niche ». Signé DR
Tout est dit ! Reun Allain